Harisson.fr » Cuisine » Un millésime riche, le cru bourgeois

Un millésime riche, le cru bourgeois

Je pense que je me rappellerai toujours la première fois où j’ai goûter un cru bourgeois. C’était à l’occasion d’une foire de vins, et le viticulteur avait débouché pour moi un Château Lilian Ladouys.

En bouche, j’ai ressenti une explosion de saveurs et d’arômes. Je me suis donc empressé d’acheter une bonne caisse de http://crus-bourgeois.net pour le servir moi aussi à table.

Un vin de garde

Un millésime riche, le cru bourgeois

Le viticulteur m’a indiqué plus précisément quels millésimes se gardent en cave pour être vieillis.

En effet, certains vins issus du label http://crus-bourgeois.net se gardent mieux que d’autres. Ce serait dommage de faire vieillir un vin de table. Vous apprécierez mieux ses arômes si vous le déboucher de suite que si vous décidez de le garder, mais vous avez libre choix.